Activités - Bio - Photos - Vidéos - Actualités - Presse - Nouveautés
Musiques 
 
Passez la souris sur les carrés roses pour voir les photos défiler

 

 Thomas Dutronc :
Mon coup de cœur de la rentrée c’est l’album de Thomas Dutronc « Comme un manouche sans guitare ». Le jeune roi du jazz manouche confirme son talent de virtuose à la guitare et nous dévoile pour la première fois sa belle voix « à la Dutronc » et ses talents incontestables de chanteur. Du swing, de la bossa, de la fantaisie pour ce premier album en tant que chanteur. Je l’ai vu sur scène et je dois dire qu’il m’a impressionnée. Un style dandy timide, et en même temps il embarque le public comme peu d’artistes savent le faire.
Ma chanson préférée ? « J’aime plus Paris » parce que parfois moi aussi : j’aime plus Paris…

J’aime plus Paris
On court partout ca m'ennuie
je vois trop de gens,
je me fous de leur vie
j'ai pas le temps,
je suis si bien dans mon lit….

  Benabar:
Ca y est le nouveau Bénabar est enfin dans les bacs ! Je l’attendais avec impatience… « Infréquentable » c’est le titre de l’album, pourtant la majorité des personnages et des lieux qui composent ses 12 petits bijoux de chansons sont plus que respectables. Mais un peu de morale là où ça fait mal, ce n’est pas plus mal. L’effet papillon, sur la conséquence des actes que l’on croit anodins, à la campagne ou le plaisir bobo des résidences secondaires, enfin la dépression dans la chanson « allez ! » qui reprend ce thème qui apparemment le concerne, on se souvient de « triste compagne » superbe texte sur le chanteur à la déprime modeste.
Et pour ce nouvel opus, Bénabar s’est fait plaisir en invitant l’orchestre de Londres, rien que ça ! Une musique plus travaillée, moins fanfare mais qui conserve tout de même les fondamentaux « grosse caisse » de l’artiste.
La chanson que j’écoute en boucle dans ma voiture : « Malgré tout »…Une belle ironie sur l’ambition d’une génération :

Pas contemporains des pharaons
Ni du siècle des Lumières
C'est pas qu'on manque d'ambition
Ce qui est fait n'est plus à faire

On a pris la Bastille plus d'une fois
Mais pour détrôner aucun roi
C'était pour changer à Châtelet
C'est moins glorieux, j' le reconnais

{Refrain:}
Malgré tout
J'aimerais qu'on se souvienne de nous
Malgré tout
J'aimerais qu'on se souvienne de nous

Pour la suite allez sur le site de Benabar :
http://www.benabar.com/

  Francis Cabrel:
Vous avez déjà dû entendre sur votre radio préférée les deux nouveaux titres de Francis Cabrel : « la robe et l’échelle » sur les premiers émois amoureux et « le chêne liège ». Ils sont tirés de son nouvel album : « Des roses et des orties », déjà triple disque de platine.
Comme à son habitude, Francis, véritable artisan de la chanson française nous touche par ses mots simples et vrais, plein de poésie et d’humanisme. Mais cette fois il n’hésite pas à jeter quelques pavés dans la mare notamment avec « Des hommes pareils ». C’est ma chanson préférée de l’album…et vous l’entendrez dans ma prochaine émission en Janvier sur France 2 : « La Fête de la Chanson Française »

Vous, vous êtes et nous, nous sommes
Vous, vous êtes et nous, nous sommes
Des hommes pareils
Plus ou moins nus sous le soleil
Mêmes cœurs entre les mêmes épaules
Qu'est-ce qu'on vous apprend à l'école
Si on y oublie l'essentiel ?
On partage le même royaume
Où vous, vous êtes et nous, nous sommes…
Moi, j'ai des îles, j'ai des lacs
Moi, j'ai trois poissons dans un sac
Moi, je porte un crucifix
Moi, je prie sur un tapis
Moi, je règne et je décide
Moi, j'ai quatre sous de liquide
Moi, je dors sur des bambous
Moi, je suis docteur-marabout

La suite dans la « Fête de la Chanson Française ou sur le site de Francis :
http://www.franciscabrel.com/